Les réformes politiques

Uniformisation des scrutins locaux, régionaux et nationaux: Instauration de la proportionnelle à 1 tour

On redonne le sens du vote du 1er tour, et on fige dans le marbre l’obligation de coopérer et de respecter des avis autres que les siens.

1/3 de chaque assemblée représentative réservé aux citoyens tirés au sort

Sont concernés les conseils municipaux, départementaux, régionaux, l’Assemblée Nationale. 

L’âge, la durée de mandat et les modalités de tirage au sort sont à définir.

La rémunération (ou le défraiement) sera identique aux autres élus.

On peut envisager une mise en place progressive: En réservant par exemple dès maintenant ces places aux plus de 30 ans, puis abaisser à 18 ans dès que la réforme de l’éducation concernant l’apprentissage de la citoyenneté aura permis à la nouvelle génération d’être armée face à cette nouvelle responsabilité.

Suppression du Sénat

La nouvelle représentativité de l’Assemblée Nationale, tant au niveau des partis politiques  que des citoyens tirés au sort, rend caduc le rôle de contrepouvoir du Sénat. Il peut donc être supprimé.

Diminution de la rémunération et des avantages des parlementaires

Mesure imposée, dans le cadre de la lutte contre les injustices et de l’exemplarité. Les avantages et rémunérations seront en rapport avec la moyenne de la population.

Referendum d’initiative citoyenne

Dans des conditions qu’il conviendra de préciser, la possibilité sera offerte au peuple de proposer ou abroger une loi, et destituer un élu, quel que soit son mandat.

Interdiction des sondages avant la date des élections

Interdiction 1 an ou 6 mois avant la date de l’élection, quelle qu’elle soit, pour éviter les manipulations de masse des médias.